Les médecins du centre

Trouver les réponses à vos questions

Les traitements

Les effets secondaires de la chimiothérapie seront variables selon le protocole retenu. La plupart des chimiothérapies peuvent faire baisser les globules blancs (risque d'infection) et les plaquettes (risque hémorragique).

Des effets secondaires digestifs (nausées, vomissements) sont fréquents mais d'intensité variable et ils peuvent être atténués par des traitements protecteurs.

Les effets secondaires sur le rein, le cœur, la peau et les cheveux ne sont pas systématiques, mais peuvent dans certaines situations, se révéler fréquents. Ils dépendent surtout du type de produit utilisé et des doses administrées. Ces questions feront l'objet d'une information préalable du patient et si possible de traitements préventifs associés à la chimiothérapie.

Il existe plusieurs types de chimiothérapie dans les cancers bronchiques.

Les produits utilisés dépendront de nombreux facteurs comme la variété précise de cancer bronchique (histologie), les maladies préalables du patient (comorbidités, état général), les autres traitements en cours, le stade de la maladie, le projet thérapeutique…

Le type de chimiothérapie (protocole) sera aussi décidé en fonction de la discussion avec le patient sur ses attentes, ses questions…

Les modalités d'administration (ambulatoire/hospitalisation, nombre de jours..) et les toxicités seront donc variables selon le protocole retenu.

Le nombre de cures dépendra du type de chimiothérapie (protocole), du stade de la maladie et de l'état général du patient.

Il existe des situations où le nombre de cures ne peut être défini à l'avance. Dans ces cas, le suivi clinique (tolérance, résultat..) et les examens (scanner) détermineront s'il faut poursuivre ou non la même chimiothérapie.

Questions fréquentes

Les effets secondaires de la chimiothérapie seront variables selon le protocole retenu. La plupart des chimiothérapies peuvent faire baisser les globules blancs (risque d'infection) et les plaquettes (risque hémorragique).

Des effets secondaires digestifs (nausées, vomissements) sont fréquents mais d'intensité variable et ils peuvent être atténués par des traitements protecteurs.

Les effets secondaires sur le rein, le cœur, la peau et les cheveux ne sont pas systématiques, mais peuvent dans certaines situations, se révéler fréquents. Ils dépendent surtout du type de produit utilisé et des doses administrées. Ces questions feront l'objet d'une information préalable du patient et si possible de traitements préventifs associés à la chimiothérapie.

Il existe plusieurs types de chimiothérapie dans les cancers bronchiques.

Les produits utilisés dépendront de nombreux facteurs comme la variété précise de cancer bronchique (histologie), les maladies préalables du patient (comorbidités, état général), les autres traitements en cours, le stade de la maladie, le projet thérapeutique…

Le type de chimiothérapie (protocole) sera aussi décidé en fonction de la discussion avec le patient sur ses attentes, ses questions…

Les modalités d'administration (ambulatoire/hospitalisation, nombre de jours..) et les toxicités seront donc variables selon le protocole retenu.

Le nombre de cures dépendra du type de chimiothérapie (protocole), du stade de la maladie et de l'état général du patient.

Il existe des situations où le nombre de cures ne peut être défini à l'avance. Dans ces cas, le suivi clinique (tolérance, résultat..) et les examens (scanner) détermineront s'il faut poursuivre ou non la même chimiothérapie.

Restez connecté avec le Centre Oscar Lambret

Interragissez avec nous sur les réseaux sociaux

Recevez nos informations par mail

S'inscrire à la newsletter d'Oscar Lambret