Jeudi 8 juillet 2021

Cancers Féminins : le cancer des ovaires

Les ovaires ? Non, ce n’est pas un nouveau parti écolo.

Ne comptez pas sur les ovaires pour les prochaines élections ! Il s’agit de deux organes de la forme et de la taille d’une amande, situés dans le bassin, de chaque côté de l’utérus. Ils font partie de l’appareil reproducteur de la femme. « Cancers féminins, parlons d’eux ! »

 

Les ovaires ? Non, ce n’est pas un nouveau parti écolo.

 

Le cancer de l’ovaire provoque peu de symptômes et il n’existe actuellement pas de dépistage spécifique. Une surveillance particulière est recommandée en cas d’antécédent dans la famille. Au moindre doute, n’hésitez pas à consulter et à en parler au professionnel de santé qui vous suit !

En savoir plus sur l’oncogénétique

Pour ce 3ème épisode de notre websérie « Nos Chères Collègues », nous vous emmenons à la rencontre d’Agnès, ovaire, 52 ans, responsable des stocks.

Cible de jeux de mots plus inventifs les uns que les autres, Agnès est exaspérée par ses collègues ! Pensant trouver un peu de tranquillité à un autre étage, elle rencontre Paul, le sein, à la photocopieuse. Finalement, ces blagues ne seraient-elles pas une manière détournée de lui montrer de l’intérêt ?

 

 

Zoom sur le cancer des ovaires

 

Le cancer des ovaires représente le 5ème cancer le plus fréquent chez la femme. Chaque année, en France, 5 000 femmes sont touchées par ce cancer. Nos équipes vous décryptent ce cancer peu connu.

De tous les cancers gynécologiques, celui des ovaires est de loin le plus redoutable. Ne se manifestant pas par des symptômes précoces spécifiques, il évolue le plus souvent sans éveiller l’attention et le diagnostic est souvent porté à un stade avancé. Chaque année, 4 000 françaises en meurent, faisant de lui la 1ère cause de décès par cancer gynécologique.

Les docteurs Charlotte Bellier, oncologue médicale et Delphine Hudry, chirurgien gynécologue oncologue au Centre nous en disent plus à ce sujet.


Retour aux articles