Lundi 8 avril 2019

PHRC : Deux projets du Centre ont été retenus

Dans le cadre du Programme Hospitalier de Recherche Clinique (PHRC), deux projets du Centre ont été retenus et obtiennent un financement : le projet eMOUVOIR et le projet EREMISS. Une véritable reconnaissance pour le Centre Oscar Lambret, référence nationale en matière de recherche clinique en cancérologie.  Zoom sur ces deux projets : 

 

eMOUVOIR : une étude pour évaluer l’impact de l’accompagnement en activité sportive  après un cancer du sein

 

L’étude eMOUVOIR va tester les effets d’un accompagnement personnalisé et à distance d’une pratique physique autonome et régulière après un cancer.

 En plus d’analyser les effets de l’activité sportive sur une période de 12 mois, cette étude permettra de définir des bonnes habitudes sportives, qui pourront être facilement respectées sur le long terme.

> En savoir plus sur l’étude eMOUVOIR 

 

EREMISS : une étude pour évaluer le bénéfice d’un médicament pour des patients atteints de sarcomes métastatiques

 

Les sarcomes de tissus mous métastatiques sont des tumeurs rares, incurables dans la plupart des cas, associés à une survie médiane attendue de 18 mois.

Le traitement standard en 1ère ligne est une chimiothérapie à base d’anthracyclines, associée à un taux de contrôle de la maladie (stabilité et régression) de l’ordre de 40%.

Le Centre Oscar Lambret propose ainsi une étude multicentrique conduite dans le réseau labélisé de prise en charge des sarcomes visant à évaluer le bénéfice d’un traitement de maintenance par régorafenib chez des patients atteints d’un sarcome métastatique ou localement avancé dont la maladie est stabilisée par une chimiothérapie de première ligne classique.

L’objectif principal est d’estimer le bénéfice du régorafenib en traitement de maintenance versus placebo en termes de survie sans progression chez des patients traités pour un sarcome non adipocytaire métastatique ou localement avancé, chez qui une stabilisation ou une réponse partielle a été obtenue après 6 cycles de chimiothérapie standard de première ligne à base d’anthracyclines. Les objectifs secondaires sont d’estimer le bénéfice en termes de survie globale, meilleure réponse, délai avant mise en retour d’un nouveau traitement, d’évaluer la tolérance et d’estimer l’impact en matière de qualité de vie.


Retour aux articles