Vendredi 7 janvier 2022

Zoom sur les actualités de notre unité de recherche sur les cancers pédiatriques

Chaque année en France, environ 1 700 enfants âgés de moins de 15 ans, sont atteints d’un cancer. Des progrès considérables permettent d’obtenir aujourd’hui une guérison d’environ 80% de ces jeunes patients. Cependant, 20% d’entre eux décèdent encore de leur cancer. Afin de mieux comprendre ces tumeurs pédiatriques, le Centre a intégré, depuis 2014, une équipe dédiée. Zoom sur les projets de recherche et nos actualités.

 

Une unité de recherche dédiée aux cancers pédiatriques

 

L’Unité Tumorigenèse et Résistance aux Traitements (UTRT) est une unité de recherche fondamentale et préclinique, basée sur une étroite collaboration entre le COL, l’Université de Lille et l’Institut National de la Santé Et de la Recherche Médicale (INSERM). L’UTRT est ainsi partie prenante du nouvel institut lillois de recherche interdisciplinaire sur le cancer OncoLille. Elle comprend un chercheur à temps plein, le Docteur Samuel Meignan ; un enseignant-chercheur récemment recruté, le Docteur Alessandro Furlan ; une ingénieure d’étude, trois techniciennes de laboratoire, deux étudiants en Master et deux étudiants en thèse.

L’UTRT s’intéresse aux tumeurs cérébrales pédiatriques, et plus spécifiquement les gliomes pédiatriques de haut grade (HGG), ou gliomes malins. Ces tumeurs pédiatriques, qui affectent le plus souvent le tronc cérébral, sont particulièrement graves et demeurent dans une impasse thérapeutique. Les enfants atteints d’un HGG ont en effet un pronostic très péjoratif, avec un taux de survie à 5 ans inférieur à 1% et une médiane de survie d’environ un an.

En savoir plus 

 

Vers des outils encore plus pertinents

 

Même si de formidables avancées ont vu le jour en cancérologie ces dernières années, encore trop d’études menées en laboratoires peinent à se concrétiser par des essais cliniques concluants. L’une des causes majeures de ces échecs est que des cellules cancéreuses cultivées en laboratoire se comportent souvent très différemment de celles présentes chez le patient, au sein de la tumeur.

Fort d’un environnement scientifique très riche, associant des experts de la biologie, de la chimie et de la micro-ingénierie, l’UTRT s’est lancée, en étroite collaboration avec l’équipe franco-japonaise SMMiL-E et l’Institut d'Electronique, de Microélectronique et de Nanotechnologie de Lille, dans la mise au point de ce que l’on appelle une « tumeur sur puce » ici dédiée au gliome pédiatrique.

Son ambition est de reproduire, au sein d’un seul et même dispositif de laboratoire observable sous microscope, les caractéristiques majeures d’une tumeur cérébrale de l’enfant. Les premières étapes de caractérisation de cette tumeur sur puce ont d’ores et déjà été validées. Cependant, ces phénomènes sont dynamiques et se doivent également d’être observés au cours du temps.

Afin d’exploiter pleinement ce dispositif et y observer, en temps réel, la réponse des cellules cancéreuses aux traitements, l‘UTRT souhaite se doter d’un vidéomicroscope à fluorescence. Un tel outil permettrait de suivre et analyser simultanément dans différentes couleurs plusieurs caractéristiques des cellules tumorales en réponse à différentes thérapies, dans le temps et dans l’espace, et ceci avec un débit d’analyse accéléré.

Soutenir le projet

 

Une équipe renforcée grâce au soutien des donateurs

 

Pour relever ce défi technologique, l’UTRT a intégré en 2020 un nouveau chercheur à temps plein le Dr Alessandro Furlan, fort d’une expérience de 15 ans en microscopie et en biologie du cancer, et plus particulièrement du microenvironnement tumoral. Un recrutement décisif rendu possible grâce au soutien précieux de nos partenaires et donateurs ! En septembre 2021, le Dr Furlan était nommé Maitre de Conférence à l’Université de Lille, lui permettant ainsi de poursuivre de façon pérenne ses recherches à l’UTRT.

Soucieux de mettre à profit les dernières technologies prometteuses, le laboratoire investit, avec l’arrivée du Dr Furlan et son projet de « tumeur sur puce », un nouveau champ de la recherche en cancérologie : la microfluidique, un outil précieux qui permet de contrôler et de mimer la diffusion de molécules thérapeutiques.  

Afin d’accélérer la mise en place de ce nouveau savoir-faire, mêlant biologie et micro ingénierie, le Centre Oscar Lambret a recruté une ingénieure spécialisée en microfluidique qui a rejoint les rangs de l’UTRT pour y développer cette modalité singulière de culture des cellules cancéreuses.

Ce changement d’échelle, rendu possible grâce à ces nouvelles ressources humaines, permettra de reproduire, dans un dispositif de laboratoire de taille réduite, la complexité d’un gliome pédiatrique et représente une réelle révolution dans la façon d’étudier et comprendre ces tumeurs.

 

Le rayonnement national et international de l’équipe UTRT du Centre Oscar Lambret

 

Le caractère innovant et porteur de ces travaux, visant à développer un modèle de référence pour l’évaluation préclinique de nouveaux traitements dans les tumeurs cérébrales de l’enfant, a été primé par l’INCa (Institut National du Cancer) en décembre 2021 dans le cadre de son appel à projet Interpedia.

Par ailleurs, les travaux de l’équipe, associant les forces et expertises de plusieurs laboratoires nationaux regroupés au sein du réseau de laboratoire React4kids, mais aussi d’équipes internationales, ont fait l’objet, cette année, de plusieurs publications dans des revues scientifiques internationales de renom telles que le journal Cancers. Ces publications sont essentielles pour partager les avancées de nos recherches et espérer pouvoir en faire bénéficier le plus grand nombre de jeunes patients atteints de cancer en France et à travers le monde.


Retour aux articles