Jeudi 25 février 2021

Les traitements des cancers colorectaux au Centre Oscar Lambret

En 2020, 390 patients atteints d’un cancer colorectal ont été pris en charge au Centre Oscar Lambret. La prise en charge s’appuie sur des thérapies combinées, complémentaires, associant chirurgie, radiothérapie et traitements médicamenteux.

 

Les traitements médicamenteux

 

Le Centre Oscar Lambret dispose de toutes les molécules validées dans le traitement des cancers colorectaux. Par ailleurs, il propose aux patients de la région des essais cliniques sur des thérapeutiques innovantes et personnalisées : immunothérapie, thérapies ciblées et traitements basés sur les caractéristiques moléculaires des tumeurs.

 

 La radiothérapie

 

« La radiothérapie intervient surtout dans la prise en charge des cancers du rectum. Pour ce traitement, le Centre dispose d’un plateau technique complet (accélérateurs, Tomothérapies, CyberKnife) garantissant ainsi à chaque patient le traitement le plus personnalisé et adapté à sa situation clinique. L’orientation de la stratégie thérapeutique est faite en fonction du rapport bénéfices/risques, toujours dans l’intérêt du patient » ; explique le Dr Xavier Mirabel, oncologue-radiothérapeute au Centre.

 

 La chirurgie mini-invasive

 

La chirurgie permet de retirer la tumeur du côlon ou du rectum. Dans la prise en charge chirurgicale des cancers colorectaux, les équipes du Centre Oscar Lambret utilisent préférentiellement des techniques mini-invasives (cœlioscopie classique ou cœlioscopie robot-assistée) permettant des gestes plus précis avec moins de cicatrices abdominales.

Les chirurgiens du Centre disposent par ailleurs d’un outil de chirurgie mini-invasive : le robot da Vinci Xi®.

« La chirurgie mini-invasive facilite la récupération et améliore la qualité de vie post-opératoire : elle favorise une réhabilitation précoce avec de meilleurs résultats sur les suites opératoires (réalimentation et reprise accélérée de l’autonomie, temps de rétablissement plus court), permettant de diminuer la durée de séjour à l’hôpital et un retour plus rapide à la maison et aux activités » précise le Dr M. Jafari, chirurgien au Centre Oscar Lambret.


Retour aux articles