Jeudi 25 février 2021

Une prise en charge spécifique du cancer colorectal

Le cancer colorectal se situe au 3e rang des cancers les plus fréquents.  Avec 40 000 personnes touchées chaque année, il est le troisième plus fréquent chez les hommes et le deuxième chez les femmes. A l’occasion de Mars Bleu, le Centre met en lumière son circuit ambulatoire ultra court dédié au dépistage. Doté de moyens techniques et humains renforcés, ce parcours garantit aux patients de notre région une prise en charge globale et personnalisée.

 

Un parcours dédié à la prise en charge du cancer colorectal

 

Le Centre Oscar Lambret, centre de première intention dans la prise en charge du cancer colorectal, propose un nouveau parcours de circuit ambulatoire ultra court dédié au dépistage qui se divise en plusieurs étapes : accueil du patient/ prise en charge dans l’unité d’endoscopie exploratoire/anesthésie/salle de bloc opératoire/salle de réveil/salle de repos.

 

Un renforcement de l’équipe

 

Ce circuit s’articule au sein d’un lieu entièrement dédié et est encadré par deux gastroentérologues, les docteurs Flore Pignon et Farid El Hajbi.

En 2021, l’équipe d’oncologie médicale s’est renforcée avec l’arrivée de 4 oncologues en temps partagé. L’équipe s’est également étoffée avec de nouveaux chirurgiens et radiothérapeutes, permettant de raccourcir les délais de prise en charge.

Les patients bénéficient ainsi d’une prise en charge 100% au Centre Oscar Lambret : du diagnostic à la prise en charge jusqu’à l’après-cancer : suivi, soins de support, surveillance.

 

De nouveaux équipements pour optimiser la prise en charge des patients

 

En 2020, le Centre enrichissait son plateau technique d’endoscopie avec l’acquisition d’un nouvel appareil d’échoendoscopie digestive, une 1ère pour le Centre.

Cet investissement stratégique, apporte un double usage : pour le dépistage mais aussi pour la prise en charge des patients. Il permet de réaliser un examen qui réunit l’endoscopie (permettant de visualiser l’intérieur du tube digestif) et l’échographie (permettant également d’analyser la paroi du tube digestif dans sa profondeur mais aussi les organes situés au-delà du tube digestif et les structures profondes) ; avec une classification très précise des lésions détectées et une meilleure prise en charge en affinant les indications des traitements (nécessité de radiothérapie ou de chimiothérapie avant la chirurgie).

Mieux comprendre les traitements des cancers colorectaux au Centre 

 

Expérimenter et innover pour mieux soigner

 

Le Centre fait partie des 4 établissement de la région Hauts-de-France sélectionnés pour expérimenter un nouveau mode de financement permettant une prise globale et personnalisée du patient.

La loi de financement de la sécurité sociale a introduit, en son article 51, un dispositif permettant d’expérimenter de nouvelles organisations en santé reposant sur des modes de financement inédits. Cette prise en charge est valable au Centre Oscar Lambret pour la prise en charge des colectomies. Le Centre propose ainsi une expérimentation de 5 ans afin d’étudier les bénéfices de ce mode de financement. Le forfait couvre les prestations, coordination incluse, réalisées par l’ensemble des acteurs au cours de l’épisode de soins. Il est ajusté pour chaque patient en fonction de ses facteurs de risques et certaines caractéristiques du séjour initial.

 

 Les objectifs de cette expérimentation sont de :

  • Favoriser la coordination des acteurs intra et extrahospitaliers
  • Assurer la continuité du suivi des patients
  • Prendre en compte l’expérience des patients
  • Intégrer l’évolution des pratiques professionnelles
  • Améliorer la qualité et l’efficience des soins

 

 Les bénéfices pour les patients

 

Ces nouvelles ressources humaines et techniques offrent de nombreux bénéfices pour les patients :

Un délai de prise de rendez-vous rapide et optimisé pour une coloscopie de dépistage.

Un circuit ambulatoire ultra court (le patient est pris en charge en une demi-journée).

« Plus globalement, une optimisation du temps de prise en charge : le patient réalise l’ensemble de ses examens sur le même site (bilan pré thérapeutique et diagnostic initial dans le même établissement). Ainsi, il bénéfice d’une prise en charge à 100% et multidisciplinaire pour un parcours de soins complet », précise le Dr Farid El Hajbi, gastro-entérologue au Centre.

 


Retour aux articles