Mercredi 30 septembre 2020

Mieux comprendre l’oncogénétique

La recherche sur la prévention des cancers et notamment les cancers d’origine héréditaire, est un axe prioritaire dans les programmes de recherche en cancérologie. Des études montrent que 5 % des cancers du sein et de l’ovaire sont liés à la présence d’une altération génétique présente dès la naissance dans toutes les cellules de l’organisme.

 

Détecter pour mieux soigner

 

Grâce aux progrès de la recherche, il est possible, dans certains cas, d’analyser si une personne comporte un risque héréditaire. Si les analyses révèlent une altération d’un des gènes de prédisposition identifiés aujourd’hui (BRCA1 ou/et BRCA2), alors le risque d’une femme de développer un cancer du sein à un âge précoce ou de développer un cancer de l’ovaire après 40 ans est accru.

 

L’oncogénétique au cœur de la recherche au Centre Oscar Lambret

 

Depuis 30 ans, le Centre Oscar Lambret place l’oncogénétique au cœur de ses travaux de recherche clinique. Au sein de son Unité d’Oncologie Moléculaire Humaine (UOMH), les experts du Centre ont créé une base comportant les données de familles chez lesquelles les mutations génétiques ont été recherchées : ce sont ainsi près de 8 500 familles des Hauts-de-France qui sont suivies.

Grâce à cette base, il est possible d’effectuer des recherches pour améliorer les programmes de dépistage et de prévention et mettre en place des programmes spécifiques de recherche clinique pour les femmes à risque.

 

Un nouveau projet de recherche pour les cancers de l’ovaire : GREAT

 

Les équipes travaillent actuellement sur un nouveau projet, GREAT - Genomic BRCA and Extensive ovArian cancer Testing - ayant pour objectif la recherche de mutations des gènes autres que BRCA1/2 afin de mieux prendre en charge les patientes et ainsi prévoir les thérapeutiques du futur.

 

Cancers féminins : le Centre, acteur de référence régional et national

 

Le Centre Oscar Lambret est un acteur de référence régional et national pour les consultations d’oncogénétique cancers féminins. Le Centre est également le référent régional pour l’activité d’analyse des gènes de prédisposition aux cancers du sein et/ou de l’ovaire.

Aujourd’hui, les équipes bénéficient d’un nouveau lieu dédié au cœur du Centre pour faciliter les échanges, les équipements partagés et ainsi offrir aux patients de notre région un parcours d’analyse bien spécifique.

En savoir plus sur l’oncogénétique


Retour aux articles