Jeudi 10 juin 2021

Cancers Féminins : le cancer de l’endomètre

Contrairement à ce qu’on pourrait penser, l’endomètre ne sert pas à mesurer. C’est le revêtement intérieur de la paroi de l’utérus. Un cancer se développe lorsque des cellules de l’endomètre se transforment et se multiplient de façon anarchique. Il n’existe pas de dépistage spécifique : il peut être suspecté lorsque des symptômes apparaissent.

 

L’endomètre ? Non, on ne peut rien mesurer avec

 

Pour ce 1er épisode de notre websérie « Nos Chères Collègues », nous vous emmenons à la rencontre de Nathalie l’endomètre qui se sent complètement délaissée par ses collègues, voire transparente. Personne ne sait qui elle est réellement ! Et vous, que connaissez-vous de l’endomètre ?

 Je découvre 

 

Zoom sur le cancer de l’endomètre

 

Après le cancer du sein, le cancer de l’endomètre est le plus fréquent des cancers gynécologiques. Chaque année, 8 000 femmes sont touchées par ce cancer. Le cancer de l’endomètre représente la 4ème cause de cancer chez la femme.

Le plus souvent, les cancers de l'endomètre prennent naissance à partir d'une cellule de la première couche de l'endomètre, l'épithélium. Ils sont alors qualifiés de carcinomes ; ce sont les formes les plus fréquentes de cancer de l'endomètre.

L’un des symptômes du cancer de l’endomètre est un saignement gynécologique, qui survient en dehors des règles ou après la ménopause.

Vous pouvez limiter le risque :

  • En parlant de la moindre anomalie à un professionnel de santé
  • En consultant en cas de saignement en dehors des règles ou après la ménopause

 

Le docteur Fabrice Narducci, chirurgien et coordinateur du comité de gynécologie au Centre nous en dit plus à ce sujet.

 


Retour aux articles
X