Protocole HYPOG 01



Etude de phase III randomisée multicentrique comparant la radiothérapie hypofractionnée à la radiothérapie standard dans les cancers du sein avec indication d’irradiation ganglionnaire en termes de survenue de lymphoedème

Médecin référent

Dr Delphine MOUTTET

Promoteur

Unicancer

Phase

III

Descriptif

L’objectif principal de l’étude clinique est de démontrer que la radiothérapie hypofractionnée (40 Gy en 15 séances) locorégionale (sein ou paroi + ganglions) fait aussi bien que le traitement standard dit normofractionné (50 Gy en 25 séances) locorégional et que ce traitement n’apporte pas plus de complications et en particulier pas plus de risque de gonflement du bras du côté traité (ce que l’on appelle un lymphoedème).

Pour les femmes présentant un cancer du sein à un stade précoce avec une atteinte des ganglions lymphatiques se trouvant au niveau de l’aisselle, le traitement standard de ces tumeurs consiste en une ablation chirurgicale de la tumeur au niveau du sein et des ganglions lymphatiques (ganglion sentinelle et/ou curage axillaire) avec ou sans chimiothérapie, suivie d’une radiothérapie standard sur le sein ou la paroi thoracique et les aires ganglionnaires de 5 à 6,5 semaines

Le lymphoedème du bras consiste en un gonflement provoqué par le ralentissement ou le blocage de la circulation de la lymphe. Il s’agit d’un effet secondaire possible de tout geste ou traitement réalisé au niveau de l’aisselle, curage axillaire, ablation du ganglion sentinelle (rarement dans ce cas) ou radiothérapie axillaire même s’il reste peu fréquent.

Indication

cancers du sein avec indication d’irradiation ganglionnaire

Ligne de traitement

Adjuvante

Afin de savoir si vous êtes éligible pour cette étude, votre oncologue doit compléter et nous retourner la fiche de pré-screening par fax au 03.20.29.59.71 accompagnée des documents demandés.

PDF icon Téléchargez la fiche de pre-screening