Comment se déroule un curage ganglionnaire dans le cancer du col de l'utérus ?

 

Les ganglions lymphatiques font partie du système lymphatique. Le système lymphatique aide à combattre les infections et se compose de vaisseaux lymphatiques, de la lymphe, de ganglions lymphatiques, de la moelle osseuse et d’organes lymphatiques (le thymus, les végétations adénoïdes, les amygdales et la rate).

Les vaisseaux lymphatiques sont de très minces tubes semblables à des vaisseaux sanguins. Ils recueillent la lymphe et l’évacuent des tissus pour la faire circuler jusqu’aux ganglions lymphatiques, qui sont de petits organes de tissu lymphatique en forme de haricot.  La lymphe peut faire circuler les cellules cancéreuses de l’emplacement où le cancer a pris naissance jusqu’aux ganglions lymphatiques.

Le curage ganglionnaire pelvien consiste en l’évidement des espaces cellulo-graisseux qui entourent les vaisseaux iliaques. Il peut se faire par laparotomie, ceolioscopie et ceolioscopie robot-assistée.

Le curage ganglionnaire para-aortique consiste en l’évidement des espaces cellulo-graisseux qui entourent la veine cave inférieure et l’aorte. Il peut se faire par laparotomie, ceolioscopie et ceolioscopie robot-assistée. Dans le cancer du col utérin, il est souvent infra-mésentérique.

 

Les complications post opératoires sont rares mais importantes à préciser :

- Lymphocèles (collections de liquide pouvant parfois être ponctionnées)
- Lymphœdèmes des membres inferieurs (œdème des membres inférieurs voire du bas ventre)
- Complications hémorragiques
- Complications urinaires
- Complications infectieuses
- Complications nerveuses des membres inférieurs (douleur ou diminution de la sensibilité au niveau de la face antérieure des cuisses)
- Complications non spécifiques : évènements thromboembolique (phlébite, embolie pulmonaire…), infections urinaires, infections respiratoires…

X