Comment se déroule une conisation dans le cancer du col de l'utérus ?

 

La conisation est une intervention qui consiste à enlever chirurgicalement, une partie du col de l'utérus (en forme de cone).

Indications

La conisation est réalisée en cas d'anomalies prouvées ou suspectées du col de l'utérus appelées dysplasies cervicales. La dysplasie cervicale est une transformation des cellules du col de l'utérus souvent induite par un virus appelé Human Papilloma Virus (HPV), et qui présente un facteur de risque de transformation vers un cancer du col de l'utérus au bout de plusieurs années. La dysplasie est souvent suspectée par le frottis cervical. Elle est localisée grâce à la colposcopie (examen au microscope du col avec application de colorants spéciaux) et le diagnostic est confirmé par la biopsie du col de l'utérus.

La conisation a deux buts principaux:
- Diagnostique: elle confirme le type exacte de lésion du col et précise son étendue
- Thérapeutique: si l'ablation est complète lors de l'étude anatomopathologique de la pièce enlevée, la conisation fait le traitement de la lésion pour empêcher son évolution vers le cancer.

MAIS LA SURVEILLANCE REGULIERE SERA OBLIGATOIRE POUR EVITER UNE RECIDIVE à vie!

Technique opératoire

La conisation peut être faite de plusieurs façons. Elle consiste à retirer un cône au niveau du col utérin emportant la zone suspecte ainsi que la zone de transformation qui est le siège de la majorité des lésions. Elle peut se concevoir sous anesthésie générale ou loco-régionale. Au centre Oscar Lambret, cette conisation est habituellement réalisée à l’aide d’une anse diathermique. Cette technique d’origine française a été développée par Cartier et Coupez et consiste à réséquer d’un seul trait un cône après repérage préalable de la zone suspecte par un test au Lugol. Ce geste permet la cautérisation en même temps de la tranche de section. Une hémostase élective est réalisée au besoin lors de cet acte chirurgical.

La morbidité post opératoire est généralement très faible et consiste en quelques pertes post opératoires de faible abondance parfois associé à des douleurs pelviennes qui rétrocèdent rapidement par des analgésiques de palier 1 (essentiellement du paracétamol). Il est possible plusieurs jours après la conisation qu’il y ait des saignements comme des grosses règles. Si cela persiste ou si c’est très important il faut consulter en urgence.

Cette intervention chirurgicale se conçoit habituellement en ambulatoire. Nous conseillons l’absence de relations sexuelles et de bains pendant 1 mois en post-opératoire.