Vendredi 8 janvier 2021

eMOUVOIR : une étude pour évaluer l’impact de l’activité physique

Le Centre intègre les premières patientes dans son étude eMOUVOIR, une étude promue par le Centre Oscar Lambret et multicentrique : proposée à plus de 25 Centres (CLCC, CHU, cliniques). 1 380 patientes sont attendues. L’essai eMOUVOIR, financé par l’Institut National du Cancer dans le cadre d’un Programme Hospitalier de Recherche Clinique (PHRC) et par la région Hauts-de-France, évalue l’impact d’un accompagnement personnalisé et à distance portant sur l’activité physique et sportive auprès de patientes dans l’après cancer du sein.

 

Objectif principal : améliorer la qualité de vie

 

Les patientes traitées pour un cancer du sein peuvent avoir des répercussions physiques et psychologiques secondaires à la maladie et/ou aux traitements, pouvant altérer leur qualité de vie. Dans l’après-cancer, 43% des patientes présentent des effets secondaires et des séquelles.

Les bienfaits de l’activité physique ont été démontrés pour le cancer du sein dans de nombreux domaines dont sur la qualité de vie, sur la réduction des effets secondaires et la réduction du risque de récidive et de la mortalité. Ce bénéfice est d’autant plus important que l’intensité de la pratique est soutenue et poursuivie dans le temps.

Or, de nombreux patient(e)s réduisent leur activité physique et sportive suite au diagnostic et aux traitements. Il est donc nécessaire de mettre en place des interventions visant à améliorer ou maintenir la pratique d’activités physiques et sportives, et l’entretenir dans le temps et en mesurer les effets positifs.

 

Evaluer l’impact d’un coaching personnalisé à distance

 

Cette étude eMouvoir est randomisée – par tirage au sort - et compare deux bras : un bras contrôle où les patientes bénéficient de conseils sur l’activité physique sans coaching, et un bras interventionnel où les patientes sont intégrées dans un programme de coaching personnalisé à distance avec un accompagnement en activité physique réalisé par un éducateur médico-sportif (en ligne ou par téléphone) et l’utilisation d’une montre connectée.

L’objectif principal de cette étude est de démontrer l’impact sur la qualité de vie d’une intervention combinant des recommandations générales d’activité physique et sportive, ainsi qu’un accompagnement personnalisé et individualisé à distance : coaching personnalisé, dispositif connecté, sessions d’apprentissage interactives.

 


Retour aux articles
X