Jeudi 1 février 2018

Mieux accompagner les patients bénéficiant de thérapies orales

Afin d’améliorer l’accompagnement des patients recevant une thérapie orale, le Centre a mis en œuvre en 2016 le programme PHARE. Retour sur les bénéfices de ce parcours interdisciplinaire.

 

Les objectifs du programme PHARE

 

Guide de sensibilisation, d’information et d’apprentissage, PHARE s’adresse à toute personne des départements d'oncologie générale et oncothoracique recevant une thérapie orale. Ce programme vise à rendre les patients plus autonomes dans leur parcours de soins par l’appropriation de savoirs et de compétences, et participe ainsi à l’amélioration de leur qualité de vie pendant les traitements.

En 2017, 98 patients du Centre en ont bénéficié.

 

Impliquer le patient dans sa prise en charge

 

Les enjeux du programme sont la bonne observance et la tolérance du traitement par les patients : il s’agit de les impliquer dans leur prise en charge, de les informer sur les effets indésirables et leur apprendre à les gérer pour une meilleure autonomie, tout en tenant compte de leur traitement personnel.

« Les patients doivent être capables de repérer les complications éventuelles, apprendre à connaitre les effets secondaires possibles, évaluer leur intensité, afin de pouvoir agir et s’adresser au bon interlocuteur », témoigne Séverine Prevot, infirmière d’éducation thérapeutique.

 

PHARE : un circuit multidisciplinaire

 

Au sein du parcours PHARE, le patient rencontre sur un même site trois professionnels de santé.

  • L’oncologue médical prescrit le traitement et explique ses effets secondaires.

  • Le pharmacien analyse les incompatibilités médicamenteuses entre le traitement habituel et la thérapie orale et donne des conseils sur la prise du médicament.

  • Enfin, l’infirmière d’éducation thérapeutique vérifie que les informations reçues ont bien été comprises et réajuste l’apprentissage de la conduite à tenir si nécessaire. Elle recense également les besoins éventuels en soins de support du patient.

Lors de sa première consultation avec ces différents acteurs, le patient reçoit un classeur patient reprenant notamment des conseils sur la prise des traitements et sur la prise en charge des effets indésirables éventuels. Les coordonnées des personnes à contacter en cas de besoin, notamment le numéro de la hotline infirmière y sont détaillées.

Au trentième jour du traitement, chaque patient est à nouveau reçu par les équipes du Centre : l’oncologue analyse la tolérance aux traitements et les effets secondaires rencontrés. L’infirmière, quant à elle, fait la synthèse du suivi effectué par le patient pendant son traitement.

 

Les bénéfices de ce programme pour les patients

 

« La grande majorité des patients ayant suivi ce programme se sont avérés satisfaits. Avec le programme PHARE les patients se sentent soutenus et en sécurité » explique le Docteur Diane Pannier, oncologue au Centre.  

« Véritable cours particulier sur mon traitement, le programme PHARE m’a véritablement mis en confiance et a alimenté ma volonté de me battre contre la maladie. La disponibilité et la gentillesse des équipes soignantes m’ont par ailleurs apporté un grand réconfort.» témoigne Alain, patient du Centre. 

 


Retour aux articles