Lundi 18 décembre 2017

A la rencontre de l’association Vivre Comme Avant

Depuis 5 ans, Annie Brousse est membre de l’association Vivre Comme Avant, coordinatrice d’une équipe de 7 bénévoles à Lille et secrétaire générale de l’association au niveau national. C’est suite à la visite d’une bénévole lorsqu’elle était hospitalisée pour un cancer du sein en 2000 qu’elle a eu envie de devenir  bénévole à son tour, pour donner aux femmes atteintes par cette maladie le soutien qu’elle avait reçu.

 

Quel accompagnement proposez-vous aux patientes ?

 

Les bénévoles de Vivre Comme Avant proposent une écoute et un soutien aux femmes soignées pour un cancer du sein à tout moment de leur parcours de soins. Autrement dit, notre rôle de bénévole est d’offrir une écoute attentive et de répondre à toutes les questions que se posent les patientes, en dehors du domaine médical.

Nous intervenons trois matinées par semaine au Centre Oscar Lambret dans le service de chirurgie mammaire. Nous rencontrons les femmes qui viennent d’être opérées d’une mastectomie et/ou d’une reconstruction mammaire. En général, 1 femme sur 2 accepte la visite d’une bénévole.

Nous sommes formées et préparées pour rendre cette rencontre, très chargée en émotions, la plus  authentique possible pour les patientes, en nous adaptant à leurs attentes. 

 

Quelle est la particularité de l’association Vivre Comme Avant ?

 

Les bénévoles de Vivre Comme Avant ont toutes eu un cancer du sein et sont à même de pouvoir échanger, écouter et soutenir les femmes dans leur parcours de soins.  

Le sein est le symbole de la féminité, de la sexualité et de la maternité. Les enjeux émotionnels et psychologiques impactés par le cancer du sein sont très spécifiques. Les modifications de l’image corporelle, dues à la mastectomie et aux effets secondaires de la chimiothérapie peuvent être très difficiles à vivre pour les femmes.

Le fait que nous ayons déjà vécu cette expérience nous permet de leur donner conseils pratiques et de témoigner d’une vie possible après le cancer avec une qualité de vie tout à fait satisfaisante au niveau social, familial, professionnel …

 

Quels sont les bénéfices de ces visites pour les femmes opérées d’un cancer du sein ? 

Ces échanges permettent aux patientes d’extérioriser leurs émotions : avec nous, elles  osent verbaliser leurs angoisses, leurs inquiétudes, leurs peines et leurs peurs. Elles s’autorisent à déverser toutes les énergies négatives qui sont en elles. 

Elles se sentent comprises et écoutées et ça leur fait beaucoup de bien. Nous recevons beaucoup de remerciements et de retours positifs de notre activité.

L’aide de Vivre Comme Avant est une aide complémentaire à celle apportée par les soignants. Au Centre Oscar Lambret, les soignants sont très investis et favorables à notre activité. Ils comprennent cette interdépendance. Une véritable relation de confiance s’est installée entre tous les acteurs concernés.

 

> Je souhaite en savoir plus sur la prise en charge du cancer du sein au Centre Oscar Lambret


Retour aux articles