Essais cliniques

Contactez notre Unité Intégrée de Recherche Clinique

Tel : 03.20.29.59.35

Protocole CHANCE



Valeur prédictive de l’Hormone anti-Müllérienne (AMH) chez les enfants à risque d’insuffisance ovarienne suite à un traitement par chimiothérapie et/ou radiothérapie.

 

Médecin référent

Dr Hélène SUDOUR-BONNANGE

Description

Les ovaires font partie des organes génitaux féminins. Ils ont deux fonctions principales, ils servent à la production d’hormones sexuelles et sont le réservoir des ovules (oeufs), dont le stock est déterminé à la naissance.

Chaque mois, lors de l’ovulation, un ovule arrivé à maturité va quitter l’ovaire pour tenter d’être fécondé au niveau des trompes. D’autres ovules n’ayant pas atteint la maturité vont spontanément disparaître par un phénomène de dégénérescence appelé atrésie. Lorsque le réservoir des ovules est quasiment épuisé, la femme entre dans sa période de ménopause (± 51 ans). Les traitements par chimiothérapie et/ou radiothérapie peuvent dans certains cas réduire le stock d’ovules prématurément. L’atteinte ovarienne est variable selon le type de traitement reçu et l’âge de votre fille.

Dans certains cas, l’atteinte ovarienne est mineure et n’impacte pas sur la puberté ni sur la fertilité future.

Lorsque l’atteinte ovarienne est modérée, la puberté peut être normale et spontanée. Cependant, la diminution du stock ovarien peut conduire à une infertilité future par insuffisance ovarienne. Si l’atteinte est importante, les traitements peuvent induire une défaillance ovarienne précoce. Cette défaillance ovarienne précoce peut conduire à des absences de puberté spontanée (aujourd’hui bien compensée par des traitements hormonaux dits de substitution) et à une infertilité future. En cas de risque élevé d’atteinte ovarienne, un prélèvement ovarien pour congélation est proposé afin de préserver la fertilité. Votre médecin vous en parlera si cette option est envisagée.

Les marqueurs du stock d’ovocytes utilisé chez l’adulte pour suivre les patientes potentiellement à risque d’insuffisance ovarienne sont peu étudiés chez l’enfant ou s’avèrent peu prédictifs avant la puberté. En collaboration avec le Laboratoire de Recherche en Reproduction Humaine de l’Hôpital Erasme, nous allons donc évaluer les marqueurs de la réserve ovarienne classiquement utilisés chez l’adulte, et plus particulièrement l’hormone anti-müllérienne (AMH) qui pourrait s’avérer utile pour le suivi des enfants avant la puberté.

Cette étude nous permettra de mieux connaître l’impact des traitements sur la fertilité future des enfants et de mieux cibler les enfants à risque de défaillance ovarienne afin de leur proposer des méthodes de préservation de la fertilité.

Indication

NA

Ligne de traitement

NA

 

Afin de savoir si vous êtes éligible pour cette étude, votre oncologue doit compléter et nous retourner la fiche de pré-screening par fax au 03.20.29.59.71 accompagnée des documents demandés.

 

 

PDF icon Téléchargez la fiche de pre-screening

Contactez notre Unité Intégrée de Recherche Clinique

Tel : 03.20.29.59.35