Mercredi 14 juin 2017

Rester Belle & Bien pendant la maladie

Créée en France dans les années 90, l’association Belle & Bien fait partie du programme international « look good feel better » fondé en 1989 et décliné aujourd’hui dans 26 pays. L’un des objectifs de l’association Belle&Bien est d’atténuer les effets des traitements des femmes atteintes d’un cancer.  Béatrice Cambien et Bénédicte Masse, deux bénévoles de cette association ont accepté de nous livrer les étapes d’un maquillage réussi.  

 

Les ateliers « belle&bien »

ateliers belle&bien

D’une durée de deux heures, les ateliers « Belle&Bien » sont toujours encadrés par deux bénévoles et  accueillent au maximum 12 patientes. Au programme : soin du visage et cours de maquillage.

« Dans un premier temps nous présentons l’association aux patientes et nous leur offrons un vanity d’une valeur d’environ 300€. Cette trousse contient 12 ou 13 produits de soins et de maquillage, tous adaptés aux peaux sensibles et fragilisées par les traitements » explique Bénédicte.

« A travers ces ateliers nous offrons un moment de détente à ces femmes, nous essayons de leur montrer qu’elles peuvent toujours être féminines malgré les effets secondaires.
La perte de cheveux, des cils, des sourcils… entrainent souvent une baisse de confiance en soi chez les femmes. Ainsi nous leur confions quelques astuces et conseils de beauté pour les embellir et minimiser ces effets 
» précise Béatrice.  

 

Les 12 étapes pour un maquillage effet bonne mine

 

L’atelier se divise en 12 étapes dont trois étapes de soin : le démaquillage des yeux, le démaquillage de la peau et l’hydratation. « Il est important de bien préparer sa peau et son teint afin que le maquillage, appliqué par la suite sur le visage, soit léger et harmonieux » clarifie Bénédicte.

Les 9 autres étapes enseignent aux femmes les bons réflexes pour se faire un maquillage naturel pour un effet « bonne mine » : l’application du fond de teint puis celle du correcteur de teint pour effacer les cernes, gommer les imperfections et flouter la décoloration de la peau due aux traitements.  « Le fond de teint doit être proche de la pigmentation du visage afin de ne pas laisser apparaître de disgracieuses démarcations » détaille Béatrice.

 « Une fois le teint travaillé, place à la mise en valeur du visage : restructuration du sourcil, de l’ombre à paupières pour éclairer le regard, du mascara pour l’accentuer, du crayon à lèvres et enfin du rouge à lèvres pour habiller la bouche  » conclut Bénédicte.

Merci aux deux bénévoles pour ces conseils précieux pour rester Belle & Bien pendant la maladie.

Retrouvez tous les soins de support proposés au Centre Oscar Lambret.


Retour aux articles