Mercredi 5 avril 2017

A la rencontre de Muriel Leurent, bénévole de l’association Les Blouses Roses

Très active au Centre Oscar Lambret, Muriel Leurent est membre de l’association Les Blouses Roses et intervient dans le service de radiothérapie depuis 22 ans. Dynamique et souriante, elle propose aux patients du café et une oreille attentive afin d’adoucir leurs séjours.

 

Comment vous est venue l’idée de devenir une Blouse Rose ?

 

Après mon cancer, je souhaitais témoigner de ma reconnaissance. Je voulais donner de ma personne et de mon temps pour venir en aide aux autres. Un membre du personnel du Centre Oscar Lambret m’a mise en relation avec l’association Les Blouses Roses. Ce moment-là fut une révélation.

A cette époque les salles d’attente étaient assez tristes et notre souhait était d’animer ces lieux. C’est de là que nous est venue l’idée de proposer des cafés aux patients. Avant, nous intervenions avec un chariot, tout était très artisanal. Aujourd’hui, nous avons évolué, nous sommes très bien intégrées dans les différents services : nous avons plus de confort, un espace dédié et une machine à café automatique.

 

Quel est votre rôle et que vous apporte votre engagement auprès des Blouses Roses ?

 

En plus des 10 Blouses Roses  intervenant en pédiatrie, nous sommes environ 19 Blouses Roses qui interviennent en radiothérapie et en hôpital de jour. Nous sommes présentes tous les matins et après-midi sauf le vendredi après-midi car moins de monde se trouve dans ces services.

Nous offrons  des boissons, des petits biscuits et des bonbons aux patients. Cette action nous permet de créer un premier contact. Nous avons également un rôle d’écoute. Notre but est d’apporter du réconfort et de la tendresse afin d’adoucir les séjours des patients à l’hôpital.

C’est une expérience très prenante. Nous créons des attaches avec les différents publics et j’apprécie énormément ce contact humain.

 

Une anecdote à nous partager ?

 

Des anecdotes j’en ai beaucoup … Mais j’en ai une récente à vous partager : il y a une semaine en allant en médecine nucléaire, une femme est venue à ma rencontre. « Oh vous êtes là » s’exclama-t-elle avec les bras grands ouverts. « Il y a 10 ans nous avions échangé ensemble et je me souviens encore de ce que vous m’aviez dit » a-t-elle poursuivi. Cet échange m’a mis du baume au cœur. C’est agréable de rencontrer une personne qui se souvient de moi après tant d’années…

Elle n’est pas revenue sur les paroles que je lui avais dites. Mais je pense que le message devait être «  rester positif et vivre le moment présent ». Cette phrase fait désormais partie de ma philosophie de vie. Et ça, je le dois aux actions que j’effectue au quotidien en tant que membre des Blouses Roses.

 

 

 


Retour aux articles