Jeudi 11 mai 2017

Prosigna® : une technique innovante pour évaluer les risques de récidive et optimiser le traitement

Référence nationale dans le traitement des cancers du sein, le Centre Oscar Lambret ne cesse d’innover dans l’accompagnement des patientes. Depuis avril 2017, le Centre dispose d’une nouvelle technologie dans la prise en charge des femmes porteuses d’un cancer du sein : Prosigna®. Cette technique innovante permet d’évaluer le risque de récidive et de mieux adapter le traitement médical des patientes.

 

Mieux orienter les décisions thérapeutiques dans les cancers du sein

 

En révélant l’empreinte génétique de la tumeur, ce test génomique aide le médecin à évaluer de manière plus précise sa nature biologique, le risque de récidive et apporte une meilleure compréhension du cancer. Ainsi, ce test offre aux oncologues un argument supplémentaire pour statuer sur l’opportunité ou non de prescrire une chimiothérapie. « Désormais avec l’empreinte génétique, nous pouvons disposer d’éléments diagnostiques encore plus précis et proposer une prise en charge plus adaptée et personnalisée » explique le Professeur Jacques Bonneterre, Chef du Département de Sénologie au Centre Oscar Lambret.

Cette démarche permettra donc dans certains cas d’éviter des traitements lourds et leurs effets secondaires associés : une nouvelle avancée majeure, porteuse d’espoir pour les patientes de la région.

Grâce à un partenariat avec l’Institut Curie, 14 patientes du Centre ont bénéficié de la technique Prosigna® entre juin et décembre 2016. En 2017, entre 10 et 15% des patientes opérées au Centre pourront bénéficier de cette technique, soit une centaine de patientes par an.

 

Le seul établissement des Hauts-de-France à bénéficier de cette technologie

 

Actuellement, le Centre Oscar Lambret est le seul établissement des Hauts-de-France à disposer de cette technologie dans le cadre du traitement du cancer du sein. Le test Prosigna®  bénéficiera à l’ensemble des patientes de la région : la technique sera mise à disposition des autres hôpitaux publics et privés de la région.

En France, seuls 7 établissements en sont dotés : L’Institut Curie à Paris, le Centre Henri Becquerel à Rouen, le Centre Jean Perrin à Clermont-Ferrand, l’Institut Paoli-Calmettes à Marseille, l’Institut de cancérologie de l’Ouest-Pays de la Loire, l’Oncopole de Toulouse et le Centre Oscar Lambret.


Retour aux articles